Archives pour la catégorie Mame Arcade

Test du jeu The Newzealand Story-Mame Arcade

Note: 84/100                               Genre: Plate-forme

The New Zealand Story est un jeu de plate-forme sorti sur Arcade en 1988 et édité par Taito. Il sera par la suite adapté sur de nombreux supports, Megadrive, Master System, PC Engine… . Vous dirigez Tiki, un kiwi (l’oiseau pas le fruit), qui part à la recherche de sa famille enlevée par un léopard de mer. Notre ami Tiki est armé d’un arc et de flèches en nombres illimité. Un bouton pour sauter et un pour tirer, c’est basique et très efficace. Les niveaux se présentent un peu comme ceux d’un Bubble Bobble, mais en bien plus vastes. En effet chaque niveau est un grand tableau dans lequel vous devrez trouver et sauver un de vos congénères. Vous pouvez aller dans toutes les directions, mais par contre vous ne pouvez tirer que face à vous. Il y a bien sûr des ennemis plein les niveaux qui essaieront de vous arrêter, certains arriveront sur des objets volants que vous pourrez d’ailleurs utiliser après vous être débarrassé du vilain. Le jeu est coloré et les personnages dans un style que je qualifierais de « mignon ». Un bon jeu de plate-forme qui mérite, pour moi, une meilleure note dans sa version Arcade, le style y étant moins représenté que sur les autres supports de l’époque.

Test du jeu Robocop 2-Mame Arcade

Note: 60/100                               Genre: Action

Robocop 2 est comme vous l’aurez compris un jeu mettant en scène le célèbre policier robotisé. C’est Data East qui développe ce jeu et de toute évidence ils hésitaient entre un beat’em all et un shoot-em up… du coup ils ont fait un mixte des deux et c’est un échec. On avance en tirant sur des loubards et autres méchants surarmés, puis arrive le boss, tristesse absolue. Un bouton pour tirer à droite et un pour la gauche, le dernier bouton servant à sauter. Et c’est tout. Graphiquement, on est dans du classique pour l’époque, personnages un peu grossiers et décors parfois vides. Il reste des bruitages eux aussi assez pauvres. Bref n’ayons pas peur des mots, ce Robocop 2 n’est pas une réussite. Si vous aimez le genre dirigez vous vers Alien vs Predator ou encore l’excellent Bucky O’Hare.

 

Test du jeu Cliff Hanger Edward Randy-Mame Arcade

Note: 73/100                               Genre: Action

Edward Randy est un jeu d’action pouvant se jouer à deux. Vous dirigez Edward un jeune homme qui se retrouve à protéger une certaine Charlotte, fille d’un savant, recherchée par une horde de soldat. Bref, tout ceci n’est qu’une excuse pour se mettre sur la tronche. Votre perso dispose d’un fouet qui vous permettra de vous accrocher au décor en plus de claquer le cul des méchants. Par contre ce sera votre seule arme et vous n’aurez pas non plus de bonus. Ici on gagne de l’énergie en tapant du vilain. Graphiquement, les sprites sont énormes et bien dessinés, tout comme les véhicules qui sont d’ailleurs très nombreux. L’action se passe en vue de côté et souvent sur un de ces fameux véhicule, du coup le jeu propose des décors avec des scrollings dans tous les sens. Voiture, avion, bateau… impressionnant, mais par contre la lisibilité de l’action et la jouabilité en pâtissent. Un jeu d’action à la réalisation visuelle surprenante pour l’époque, mais qui est bien trop confus pour offrir un réel plaisir de jeu.

 

Test du jeu R-Type Leo-Mame Arcade

Note: 91/100                               Genre: Shoot’em up

Troisième R-Type sorti sur Arcade ce Leo propose une réalisation graphique bien plus soignée que les précédents volets. Les décors sont fins, plus colorés et disposent d’animations originales. Le vaisseau, lui, est toujours le même, par contre l’armement a changé. J’entends déjà les puristes dire que ça sera moins bien. Et bien non! la jouabilité est toujours très bonne et le challenge toujours présent. L’armement proposé donne un côté plus moderne et une action très rythmée qui n’a rien à envier aux cadors du genre. Fini le module qui vient se placer devant le vaisseau, ce dernier est remplacé par deux satellites qui viennent entourer le vaisseau R9. Un bouton vous permettra d’envoyer les deux engins pour une super attaque des plus réussie. Fini aussi l’appui sur le bouton pour charger votre arme. En tout vous aurez trois type de lasers différents. Un petit mot sur les musiques qui s’avèrent discrètes et qui font place à une bonne ambiance sonore. Une bien belle version qui fait honneur à ce classique de l’Arcade. Ah oui! j’oubliais, il y a aussi un mode deux joueurs et en simultané… la classe.

 

Test du jeu Wild West Cow Boys of Moo Mesa-Mame Arcade

Note: 90/100                               Genre: Run and gun

Derrière ce titre à rallonge ce cache un jeu fortement inspiré d’une autre référence du run and gun, Sunset Riders. Les similitudes entre les deux jeux sont nombreuses, ce qui est normal quand on sait que les deux jeux sont réalisés par Konami, un grand nom de l’Arcade. Quatre personnages sont disponibles, chacun ayant une arme différentes. La jouabilité est, une fois encore, d’une simplicité rare. Un bouton pour sauter, un pour tirer et un appuis simultanée sur les deux boutons pour une attaque en force. Les animations des personnages amis et ennemis sont bourrées d’humour, tout comme les éléments des décors. Pour ce qui est du déroulement du jeu, c’est là aussi classique du run and gun. On avance, on tire, on arrive au boss et c’est reparti pour le prochain niveau. Heureusement, comme dans Sunset Riders, certains niveaux viendront casser un peu la monotonie du genre. Un bon petit jeu à conseiller au fan de run and gun.

Test du jeu Vampire Savior: The Lord of Vampire-Mame Arcade

Note: 91/100                               Genre: Baston 2D

Troisième jeu de la série des Darkstalkers, ce Lord of Vampire en reprend la plus part des ingrédients. Une jouabilité à 6 boutons tiré du célèbre Street Fighter 2, des coups spéciaux, des personnages haut en couleur, des décors travaillés et une animation au petits oignons. Bref du Capcom pur souche. Les 15 personnages sont toujours aussi charismatiques et chaque joueur trouvera son bonheur.  De plus, trois personnages cachés sont disponibles. Petite nouveauté, entre les rounds vous ne récupérerez pas votre énergie et le combat reprendra aussitôt, ce qui donne encore plus d’intensité à ce dernier. Un bon jeu de baston, fidèle à l’esprit Capcom, mais qui s’avère moins technique qu’un Street Fighter 2.

Test du jeu Strider-Mame Arcade

Note: 77/100                               Genre: Action plate-forme

Un article de plus sur un grand classique… Strider de Capcom. Strider est un jeu d’action plate-forme sorti en 1989 et qui sera adapté sur nombreux supports de l’époque. Problème de ce jeu, je vous le donne en mille… la difficulté. Non seulement la jouabilité a quelque peu vieillie, mais en plus les développeurs du jeu sont des sadiques. Non seulement les ennemis sont omniprésents, mais en plus les décors sont rempli de pièges idéalement placés pour vous égorger… bref tous le monde veut vous tuer. Heureusement notre héros dispose d’un sabre laser d’une puissance rare. Il peut sauter, s’agripper aux murs et aux plates-formes et effectuer une glissade. Les graphismes sont, pour l’époque, assez fins et colorés et la patte de Capcom est tout de suite reconnaissable, certains décors ressemblent à un niveau de Street Fighter 2. Le design du personnage est superbe et les ennemis ne sont pas en reste avec un style science fiction assumé. Pour finir les musiques et les bruitages sont d’un bon niveau. Un grand classique de l’Arcade au succès planétaire mérité, mais qui aujourd’hui a quand même bien mal vieilli.

Test du jeu Street Fighter 2-Mame Arcade

Note: 90/100                               Genre: Baston 2D

Aujourd’hui, jeu culte, Street Fighter 2. Quand on vous dit baston 2D vous pensez forcement à Street Fighter 2, eh bien moi je pense à King of Fighters ou encore Real Bout Fatal Fury. Je ne suis pas un grand fan de la série Street Fighter, même si je suis obligé d’admettre que tout est parti de ce jeu. 8 combattants avec chacun des caractéristiques particulières. 6 boutons, révolutionnaire pour l’époque, des coups de pied et de poing de plusieurs puissances. Des coups spéciaux, boule de feu, bras qui s’allonge, coup de pied retourné, bref tout y est. Des décors magnifiques avec des personnages animés en arrière plan et des musiques et bruitages dignes des meilleurs film d’action. Seulement voilà, nous sommes en 2018 lorsque j’écris ces mots et rejouer à Street Fighter 2 est un calvaire pour moi. Jouabilité rigide et surtout personnages pas équilibrés du tout, on se croirai dans Art of Fighting. Souvent il suffit de trouver le point faible de l’adversaire et faire toujours le même coup. Et je ne vous parle pas des coups inimaginables que réalise l’ordinateur et qui vont vous rendre complètement ouf. Mais bon Street Fighter 2 reste une légende du jeu vidéo et surtout il montre la voie au futur Street Fighter Alpha et Street Fighter 3 qui eux par contre sont de véritables pépites.

Test du jeu Phoenix-Mame Arcade

Note: 82/100                               Genre: Shoot’em up

En 1980, un an après la sortie de Galaxian, un nouveau shoot’em up fait son apparition sur Arcade. Ce jeu c’est Phoenix et il est assez révolutionnaire pour l’époque. D’abord il propose cinq niveaux, ensuite votre vaisseau dispose d’un bouclier protecteur et pour finir, le premier boss de l’histoire des shoot’em up fait son apparition. Graphiquement vous vous doutez bien que l’on est loin des shoot’em up qui sortiront sur Megadrive ou PC Engine, mais nous sommes en 1980 et pour l’époque c’est pas mal. Les ennemis, des espèces d’oiseaux étranges, sont tous gentiment alignés et chacun leur tour ils vont ce jeter sur vous tels des piafs dépressifs. L’animation et les bruitages ressemblent beaucoup à un Galaga ou un Galaxian. La maniabilité est digne de l’époque avec un manque de réactivité flagrant qui fait tout le charme de ces bon vieux jeux d’Arcade. Un shoot à essayer, pour son côté historique et aussi pour voir l’évolution des shoot’em up.

 

 

 

 

 

 

Test du jeu Golden Axe the Revenge of Death Adder-

Note: 86/100                               Genre: Beat’em all

Golden Axe le célèbre beat’em all de Sega revient dans les salles obscures avec ce deuxième volet. Cette fois vous disposez de quatre combattants, une femme centaure ( mi-femme, mi_cheval ), un géant avec un nain sur le dos, un jeune homme avec une fourche et bien sûr le barbare. On retrouve l’ambiance medieval-fantasy du premier Golden Axe avec des graphismes nettement améliorés et des bruitages et musiques mieux travaillés. Il y a même des zoom et autres animations qui donnent un effet 3D au jeu, impressionnant pour l’époque. La jouabilité, même si elle peut paraître un peu rude au premier abord s’avère être meilleure que dans le premier volet avec un peu d’entraînement. Par contre il n’y a plus différentes puissances de magie. Pour moi, le meilleur Golden Axe.