Archives du mot-clé Mame Arcade

Test du jeu Super Baseball 2020-Neo Geo

Note: 86/100                               Genre: Sport

Vous aimez les robots ? Vous aimez le baseball ? Alors vous aimerez Super Baseball 2020. Enfin surtout si vous aimez les gens aussi parce que tout seul… ça devient vite pénible. Après Baseball Stars Professional et Baseball Stars 2 jeux un peu plus classiques, ce nouveau jeu de baseball rajoute un côté futuriste et quelques nouveautés au genre. Vous pouvez choisir de diriger des femmes, des hommes ou encore des robots. La maniabilité reste du niveau des volets précédents et comme souvent quand on joue à ce genre de jeu, on a l’impression de ne pas tout diriger. Graphiquement c’est détaillé et fin, la Neo Geo nous prouve encore une fois qu’elle est bien la Roll’s des consoles. Les zones de Home run ont changées, des mines peuvent apparaître sur le terrain et des zones permettant des supers sauts font leurs apparitions. Un bon jeu de baseball que pourront acheter les fans de ce sport, pour les autres je vous conseille de l’acheter, mais que si vous avez des amis pour jouer.

Test du jeu Heated Barrel-Mame Arcade

Note: 73/100                               Genre: Run and gun

Heated Barrel est un jeu d‘Arcade peu connu du grand public. Il s’agit d’un run and gun vu de dessus un peu à la Commando ou, plus récent, Shock Troopers sur Neo Geo. Le jeu se passe dans le far west et le but est de dézinguer tout ce qui se présente à l’écran jusqu’à l’arrivée du boss. Vous dirigez un cowboy et le deuxième joueur aura lui un indien. Les graphismes colorés style dessin animé sont assez fins pour l’époque et les décors sont relativement variés, car on reste malgré tout dans l’ambiance western. Les musiques et bruitages sont d’une banalité à toutes épreuves et ne resterons pas dans les mémoires. La jouabilité, assez simpliste s’avère être finalement le point faible du jeu et ce à cause d’une vue de dessus trois quarts qui ne permet pas d’apprécier la profondeur de champ. Du coup vous passerez votre temps à mourir en ayant l’impression que la balle ennemi ne vous a même pas touché. Dommage car à deux joueurs le jeu reste agréable à jouer.

Test du jeu Asura Blade : Sword of Destiny-Mame Arcade

Note: 85/100                               Genre: Baston 2D

Asura Blade est un jeu de baston 2D de l’éditeur peu connu Fuuki qui surfe sur la vague des Samurai Shodown, comprenez par là un jeu avec des armes blanches. Le jeu est sorti en 1998 et graphiquement on est plus proche d’un Samurai Shodown que d’un King of Fighters. C’est coloré, les personnages sont de bonne taille et on tous un style bien à eux. Huit combattants sont disponibles et si leurs façons de combattre sont différentes la jouabilité reste quasi identique. Trois boutons, de coup faible à fort et des coups spéciaux presque tous réalisables avec des quarts de cercle. Seul un personnage a des combinaisons à base d’avant arrière. Du coup la jouabilité reste assez simple et le jeu manque un peu de technique. Par contre c’est un bon défouloir et les coups sont faciles à enchaîner. Un bon petit jeu de baston qui a le mérite de proposer autre chose que les Street Fighter 2 et autre Fatal Fury Real Bout, mais qui est moins abouti au niveau graphisme et animation.

Test du jeu Shootout-Mame Arcade

Note: 83/100                               Genre: Action shoot

Shootout de Data East est un jeu d‘Arcade style Cabal. C’est à dire un jeu d’action dans lequel vous dirigez un petit gars au bas de l’écran qui tire sur tout ce qui se présente en face. Ici, le but est de nettoyer la ville d’une armée de gangsters. Graphiquement on est dans les premiers jeux du genre en 1985 donc il ne fait pas s’étonner si les décors sont un peu vides et les personnages un peu carrés. Mais tout ceci est quand même bien réalisé pour l’époque et le jeu s’avère addictif malgré le côté minimaliste des graphismes et de l’animation. Vous pouvez tirer dans 5 directions différentes et exécuter une roulade pour éviter les balles ennemis. Un bouton pour tirer et un pour la roulade, simplicité absolue. Les ennemis sont toujours les mêmes, les musiques aussi, mais malgré tout on se surprend à rejouer et surtout à découvrir un des ancêtres des Cabal, Nam-1975 et autres Wil Guns. À essayer par curiosité et pour voir l’évolution du genre.

Test du jeu The Newzealand Story-Mame Arcade

Note: 84/100                               Genre: Plate-forme

The New Zealand Story est un jeu de plate-forme sorti sur Arcade en 1988 et édité par Taito. Il sera par la suite adapté sur de nombreux supports, Megadrive, Master System, PC Engine… . Vous dirigez Tiki, un kiwi (l’oiseau pas le fruit), qui part à la recherche de sa famille enlevée par un léopard de mer. Notre ami Tiki est armé d’un arc et de flèches en nombres illimité. Un bouton pour sauter et un pour tirer, c’est basique et très efficace. Les niveaux se présentent un peu comme ceux d’un Bubble Bobble, mais en bien plus vastes. En effet chaque niveau est un grand tableau dans lequel vous devrez trouver et sauver un de vos congénères. Vous pouvez aller dans toutes les directions, mais par contre vous ne pouvez tirer que face à vous. Il y a bien sûr des ennemis plein les niveaux qui essaieront de vous arrêter, certains arriveront sur des objets volants que vous pourrez d’ailleurs utiliser après vous être débarrassé du vilain. Le jeu est coloré et les personnages dans un style que je qualifierais de « mignon ». Un bon jeu de plate-forme qui mérite, pour moi, une meilleure note dans sa version Arcade, le style y étant moins représenté que sur les autres supports de l’époque.

Test du jeu Robocop 2-Mame Arcade

Note: 60/100                               Genre: Action

Robocop 2 est comme vous l’aurez compris un jeu mettant en scène le célèbre policier robotisé. C’est Data East qui développe ce jeu et de toute évidence ils hésitaient entre un beat’em all et un shoot-em up… du coup ils ont fait un mixte des deux et c’est un échec. On avance en tirant sur des loubards et autres méchants surarmés, puis arrive le boss, tristesse absolue. Un bouton pour tirer à droite et un pour la gauche, le dernier bouton servant à sauter. Et c’est tout. Graphiquement, on est dans du classique pour l’époque, personnages un peu grossiers et décors parfois vides. Il reste des bruitages eux aussi assez pauvres. Bref n’ayons pas peur des mots, ce Robocop 2 n’est pas une réussite. Si vous aimez le genre dirigez vous vers Alien vs Predator ou encore l’excellent Bucky O’Hare.

 

Test du jeu Cliff Hanger Edward Randy-Mame Arcade

Note: 73/100                               Genre: Action

Edward Randy est un jeu d’action pouvant se jouer à deux. Vous dirigez Edward un jeune homme qui se retrouve à protéger une certaine Charlotte, fille d’un savant, recherchée par une horde de soldat. Bref, tout ceci n’est qu’une excuse pour se mettre sur la tronche. Votre perso dispose d’un fouet qui vous permettra de vous accrocher au décor en plus de claquer le cul des méchants. Par contre ce sera votre seule arme et vous n’aurez pas non plus de bonus. Ici on gagne de l’énergie en tapant du vilain. Graphiquement, les sprites sont énormes et bien dessinés, tout comme les véhicules qui sont d’ailleurs très nombreux. L’action se passe en vue de côté et souvent sur un de ces fameux véhicule, du coup le jeu propose des décors avec des scrollings dans tous les sens. Voiture, avion, bateau… impressionnant, mais par contre la lisibilité de l’action et la jouabilité en pâtissent. Un jeu d’action à la réalisation visuelle surprenante pour l’époque, mais qui est bien trop confus pour offrir un réel plaisir de jeu.

 

Test du jeu Tecmo World Soccer 96-Neo Geo

Note: 82/100                               Genre: Sport

Tecmo World Soccer 96 est bien un jeu de foot, parce que oui, sur Neo Geo, il n’y a pas que Super Sidekicks. Par contre on reste dans le jeu d’Arcade, on est loin des Fifa et autres ISS, même si le côté simulation semble un peu plus prononcé. Par contre niveau réalisation, Super Sidekicks n’a rien à craindre. Les joueurs sont plus petits, moins détaillés et les bruitages moins impressionnants. L’animation est elle aussi un ton en dessous. En fait le point fort du jeu c’est peut être sa jouabilité ou du moins certains détails, comme le fait d’avoir des scènes en un contre un pendant lesquelles vous devez donner des directions pour dribbler l’adversaire. Il y a aussi la vue du terrain qui est un peu plus éloignée que celle de SSK et qui permet de construire un peu mieux ses actions. Mais bon, ne pensez pas réaliser des séquences de jeu digne du Barca. Tout ceci reste de l’Arcade et un bon défouloir qui prendra une nouvelle dimension à deux joueurs.

 

Test du jeu Strider-Mame Arcade

Note: 77/100                               Genre: Action plate-forme

Un article de plus sur un grand classique… Strider de Capcom. Strider est un jeu d’action plate-forme sorti en 1989 et qui sera adapté sur nombreux supports de l’époque. Problème de ce jeu, je vous le donne en mille… la difficulté. Non seulement la jouabilité a quelque peu vieillie, mais en plus les développeurs du jeu sont des sadiques. Non seulement les ennemis sont omniprésents, mais en plus les décors sont rempli de pièges idéalement placés pour vous égorger… bref tous le monde veut vous tuer. Heureusement notre héros dispose d’un sabre laser d’une puissance rare. Il peut sauter, s’agripper aux murs et aux plates-formes et effectuer une glissade. Les graphismes sont, pour l’époque, assez fins et colorés et la patte de Capcom est tout de suite reconnaissable, certains décors ressemblent à un niveau de Street Fighter 2. Le design du personnage est superbe et les ennemis ne sont pas en reste avec un style science fiction assumé. Pour finir les musiques et les bruitages sont d’un bon niveau. Un grand classique de l’Arcade au succès planétaire mérité, mais qui aujourd’hui a quand même bien mal vieilli.

Test du jeu Metal Slug-Neo Geo

Note: 95/100                               Genre: Run and gun

Metal Slug développé par l’équipe Nazca, constituée d’anciens de chez Irem, est une vraie légende du jeu vidéo. C’est LE run and gun par excellence et seuls les autres Metal Slug peuvent rivaliser avec ce je. Vous dirigez un jeune soldat qui doit détruire l’ennemi et sauver des soldats alliés. Scénario simple et efficace qui n’est qu’un prétexte menant vers cette violence jubilatoire. En effet la violence est omniprésente mais aussi l’humour. Les décors sont magnifiques et rarement un jeu a fait l’objet d’un tel niveau de détails. Les bâtiments, les véhicules, les personnages d’arrière plan, tout est superbement réalisé, je vous défie de trouver un élément graphique bâclé. On est devant le must en matière de graphismes 2D de l’époque. Et l’ambiance, les bruitages, les coups de feu, les explosions, les cris ennemis… mais c’est divin. Il nous reste à parler de la jouabilité, un peu rigide avec l’impossibilité de tirer en diagonale et pas aidée par cette confusion générale qui règne lors de certains passages. Mais bon on est sur Arcade ou sur Neo Geo et les crédits sont infinis, alors pourquoi se priver.